FILPAC CGT Chapelle Darblay Grand-Couronne (UPM)

Vente de Chapelle Darblay !!!

10 septembre 2019

Partagez :
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

Vente de Chapelle Darblay !!!

L’annonce est tombée ce matin, par la direction UPM France, avec les méthodes modernes via Skype pour les absents, avec plusieurs interlocuteurs (FO pour le bureau de vente de Levallois).

 

Fermeture d’une machine à Rauma,en Finlande: 179 personnes
Mise en vente ou fermeture de notre Chapelle, 236 personnes pour la France.

 

Ils ne se donnent que quelques mois pour trouver un repreneur avant la fermeture de notre usine, UPM a jusqu’à la fin Janvier 2020 pour trouver sinon… ils déclenchent la fermeture de Chapelle, qui tomberait sur juin 2020, pour l’instant.

La nouvelle est dure, très dure et déjà la colère gronde dans les ateliers .
L’équipe syndicale, avec son UL, son UD 76, la FILPAC CGT et la confédération CGT, toujours soudée dans la lutte, est déjà rassemblée et prête pour le lourd combat qui arrive.

Le syndicat CGT Chapelle Darblay sait très bien que les

combats qui ne sont pas menés sont déjà perdus !

Les PAP-CHAP, que nous sommes, vont se remettre en ordre de marche pour faire autre chose qu’apposer une signature en bas d’un document, nous réfléchissons d’ores et déjà à une solution industrielle pérenne, viable et digne de notre site, pour qu’il reste un phare dans le paysage industriel français.

Un conseil syndical se tient demain et bien-sûr nous ne manquerons pas de vous tenir informés de chaque évolution et réunions à venir.

Nous organiserons des assemblées du personnel pour vous consulter sur la suite des démarches à mettre en oeuvre et organiser la riposte, tous ensemble.

Nous avons organisé, ce jour, une prise de parole devant le CE à 12h30 :

Beaucoup de questions et d’incompréhensions mais pour le moment, les réponses de la direction se font attendre.

Vous trouverez au dos de ce tract quelques extraits du communiqué de presse d’UPM.

Grand-Couronne, le 10/09/19


UPM réduit ses capacités de production de papier pour sauvegarder sa compétitivité en Europe

(UPM, Helsinki, 10 septembre 2019 à 10:35 CET) – UPM prévoit l’arrêt définitif de la ligne de production de papier 2 d’UPM Rauma en Finlande et l’ouverture d’un processus de vente de son site de production de papier journal situé à Chapelle Darblay, en France. La mise en oeuvre de ces mesures entraînerait une réduction annuelle de notre capacité de production de papier SC de 265 000 tonnes et une réduction de notre capacité annuelle de production de papier journal de 240 000 tonnes.

UPM envisage de vendre l’usine UPM Chapelle Darblay et va initier à cet effet la recherche d’un repreneur. Durant toute la durée de cette recherche, UPM assurera la continuité de son activité et la livraison de papier à ses clients français.

En l’absence d’offre sérieuse d’ici mi-janvier 2020, une procédure d’information-consultation des représentants du personnel concernant une éventuelle fermeture du site serait engagée ; étant précisé que la recherche de repreneurs se poursuivrait durant cette procédure. Ce processus devrait être finalisé au plus tard à la fin du 2ème trimestre 2020. A l’heure actuelle, l’usine de Chapelle Darblay emploie 236 personnes.

 « Les marchés du papier graphique connaissent un déclin structurel et continu depuis plus de 10 ans. Cette année, ce déclin s’est encore accentué en raison de conditions économiques défavorables. Les projets annoncés aujourd’hui sont une étape indispensable pour assurer la compétitivité de l’ensemble de l’outil industriel d’UPM dédié aux papiers d’impression non couchés. Ils participent à notre engagement à demeurer, sur le long terme, un partenaire performant et fiable pour nos clients de l’industrie du papier graphique », a déclaré Winfried Schaur, Executive Vice President UPM Communication Papers.

« Les mesures annoncées aujourd’hui permettront une meilleure allocation de nos ressources industrielles et aideront à améliorer notre structure de coûts et notre compétitivité. Les lignes de production concernées sont les moins compétitives sur leurs segments respectifs au sein d’UPM. Nous sommes conscients des conséquences sociales de ces projets et nous mènerons les négociations à venir avec les partenaires sociaux de façon responsable, conformément aux valeurs du groupe et en privilégiant l’intérêt des salariés concernés. Durant cette période de transition, nous continuerons naturellement à honorer nos engagements contractuels envers nos clients », a précisé Anu Ahola, Senior Vice President News and Retail Business d’UPM Communication Papers.