Syndicat CGT ICT

Vol en bande organisée !

24 mai 2019

Partagez :
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

Montreuil, le 20 mai 2019

 

ICT : la direction tente de voler les heures supplémentaires

Après plus de quinze jours de grève, la direction d’ICT (Industrie Cartarie Tronchetti) à Pannes avaient cédé devant la détermination des salarié·es et accepté leurs revendications, notamment sur l’échelonnement des jours de grève sur une période de six mois.

Encore une fois, cette direction montre qu’elle n’a aucun respect envers ses salarié·es et ses représentant·es.

En effet, alors que l’encre ayant servi à la signature de l’accord de fin de conflit du 16 avril dernier est à peine sèche, la direction nous a informé qu’elle volerait impunément, à tous les grévistes, les 92 heures supplémentaires accumulées dûrement sur leur fiche de paie.

Double sanction pour les salarié·es grévistes !

Double sanction car cette mesure viendrait s’ajouter au retrait sur les fiches de paie des jours de grève réellement effectués lors du mouvement. Et pourtant la loi prévoit bien que les heures de grève ne peuvent faire l’objet d’aucune récupération.

En faisant cela la direction oblige les salarié·es grévistes à récupérer leurs heures de grève alors que ces « heures non travaillées et non rémunérées doivent faire l’objet d’une valorisation sans toutefois être considérées comme du temps de travail effectif. »

En utilisant une telle pratique, la direction d’ICT, démontre non seulement tout le mépris qu’elle peut avoir par rapport au dialogue social intelligent sur le site de Pannes mais surtout sa méconnaissance totale du droit.

La CGT se réserve bien évidemment le droit de saisir les autorités compétentes si la direction persiste dans sa position illégale.

Quoiqu’il en soit, la CGT ICT n’acceptera pas cette attitude rétrograde de la direction France du groupe ICT et, comme elle l’a déjà écrit dans sa déclaration du 16 avril dernier, elle n’hésitera pas à recourir de nouveau à la grève si la situation l’exige et que les salarié·e·s le demandent.

« Ceux qui luttent, ne sont pas sûrs de gagner,
mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu. »